Coiffeur visagiste Valence Drôme

Que vous souhaitiez changer de coupe de cheveux, colorer vos cheveux ou simplement les soigner, retrouvez sur cette page des articles informatifs sur les coiffeurs visagistes ainsi qu'une liste de professionels à Valence et sa région qui sauront vous apporter tous les conseils dont vous avez besoin.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Lift Inn
(042) 650-6007
10 rue chevandier
Valence, Drôme

Données fournies par:
Esthétiquement Vôtre
(047) 544-3584
108 rue châteauvert
Valence, Drôme

Données fournies par:
Rituels Beauté
(047) 544-0232
3 rue pasteur
Valence, Drôme

Données fournies par:
Gouiran Sarl
(047) 559-9730
 place tony Garnier
Valence, Drôme

Données fournies par:
F Faviez Eurl
(047) 540-2093
21 rue emile Augier
Valence, Drôme

Données fournies par:
Broceliande
(047) 540-9425
180 avenue victor Hugo
Valence, Drôme

Données fournies par:
Bouhelier Stephanie
(047) 555-4456
35 rue madier De Montjau
Valence, Drôme

Données fournies par:
Essentiel Institut
(047) 583-4317
123 avenue romans
Valence, Drôme

Données fournies par:
Gouiran Rhône Alpes
(047) 559-9730
 place tony Garnier
Valence, Drôme

Données fournies par:
L.B.V Yves Rocher
(047) 586-1935
21 rue emile Augier
Valence, Drôme

Données fournies par:
Données fournies par:

La perte de cheveux

La chute
La calvitie héréditaire
La calvitie pathologique
Les traitements
Les soins
Conclusion

150 000 cheveux par tête, 200 cheveux par cm², 3 km serait la longueur atteinte par les cheveux d'un homme tous mis bout à bout. 30 km de long pour une chevelure féminine. Voilà des chiffres qui laissent rêveurs. Tous ceux qui comptent leurs cheveux cruellement accrochés entre les dents du peigne… Mais pourquoi une telle injustice entre les hommes… et leurs chevelures?

I - Il y a chute et "chute"

Tous les cheveux tombent… c'est normal. Ils tombent d'une manière cyclique, chacun d'eux passant par trois phases : naissance.., vie.., mort.. comme tout élément vivant.
Ce cycle se produit 20 à 30 fois dans la vie d'un homme. Il est donc normal de trouver des cheveux "morts".
MAIS la chute des cheveux devient anormale, pathologique et définitive lorsque le rythme de ces cycles s'accélère, que les 30 cycles sont "dévorés" trop vite… et c'est la calvitie car les cheveux tombent, ne repoussent plus, leur capital "renouvellement" ayant été totalement épuisé.
Cette maudite accélération du cycle pileux est provoquée par la présence importante chez certains sujets d'une hormone mâle, androgène, dite testostérone (…les eunuques ne deviennent jamais chauves!…).
Voilà pourquoi, la calvitie dite alopécie androgéno-génétique atteint les hommes (12% de Français, 40 % de la gente masculine) et se transmet…De père en fils…

II - La calvitie héréditaire dite commune

On ne peut malheureusement fabriquer ou démultiplier les cheveux de l'homme malgré tous les progrès médicaux, cosmétologiques ou chirurgicaux…
Il est bon d'essayer de les conserver en les soignant et les entretenant par l'utilisation de produits bien adaptés et pour les personnes prédisposées génétiquement à la calvitie, mieux vaut prendre le problème en considération rapidement pour arriver à profiter de techniques qui permettent de ne jamais atteindre l'image de la calvitie. Certains cheveux tombent définitivement (creusement des golfes temporaux, frontaux…toupet). Et certains cheveux ne tombent jamais (couronne, basses tempes, nuque…) car ils n'ont pas le même dosage hormonal.
Ces cheveux là sont "hormonalement préservés", poussent et pousseront la vie durant.

Les microgreffes capillaires
L'idée de transplantation capillaire est tout naturellement née de cette constatation scientifique : nous allons faire migrer les cheveux "éternels" vers les zones désertées. 
Cette méthode de transplantation de greffes paraît simple dans ses principes mais elle est sournoise dans ses résultats… il faut que le praticien respecte des éléments fondamentaux : anticiper la calvitie et obtenir un résultat naturel dans le présent et dans le futur.
Chaque homme doit comprendre et accepter qu'il a un capital cheveux, (c'est à dire son nombre propre de cheveux) qui après perturbation ...

Lire la suite de l'article sur le site de Estheweb

L'alopécie féminine

la chute des cheveux chez la femme

  • Quand s'inquiéter
  • Quelles sont les causes
  • Traitement médical
  • Traitement chirurgical

La chute des cheveux est un problème qui concerne également les femmes. Elle est toujours mal vécue, quel que soit l'âge, l'environnement socioprofessionnel ou culturel et souvent perçue comme une infirmité voire une humiliation, tant la symbolique de la chevelure est riche.
Contrairement à l'homme dont l'origine de ce processus est déjà programmée dans ses gènes (dans 90% des cas), une cause est souvent retrouvée et peut parfois bénéficier d'un traitement médical efficace.

Quand faut-il s'inquiéter ? Quand faut-il consulter ?

Une femme possède en moyenne 100 000 à 150 000 cheveux. Chaque cheveu vit sa propre vie indépendamment du cheveu voisin : il a un rythme de croissance et durée de vie qui lui sont spécifiques : en moyenne 5 ans. Lorsqu'un cheveu meurt et tombe, il est renouvelé par un autre qui se trouve en phase de croissance et ainsi de suite. Cette spécificité du cheveu assure à la chevelure une certaine homogénéité. Il est donc normal de perdre chaque jour 50 à 100 cheveux sans que ce processus ne soit inquiétant.

Au delà de ce chiffre, il est parfois difficile d'évaluer soi-même l'importance de la chute (le matin sur l'oreiller ou lors des shampooings). Le coiffeur habituel ou des photos anciennes confirmeront la faible densité de la chevelure. Il est alors nécessaire de consulter son médecin traitant ou un dermatologue qui authentifiera cette chute de cheveux, à la recherche d'une cause, en s'aidant au besoin d'examens complémentaires (bilan sanguin, hormonal, biopsies du cuir chevelu…)

Quelles en sont les causes ?

En dehors des maladies dermatologiques spécifiques du cuir chevelu (pelade par exemple).

Chute temporaire des cheveux :
Parmi les causes les plus fréquentes, on peut citer :

  • l'abus de soins capillaires (brushings énergiques et fréquents, chignons trop tirés, permanentes ou teintures mal adaptées, défrisage notamment sur cheveux crépus …)
  • les régimes amaigrissants draconiens et mal équilibrés par carence d'apport d'éléments essentiels à la vie du cheveu et à sa croissance (oligoéléments, protéines, acides aminés…)
  • Le tabac et le stress sous toutes ses formes (divorce, perte d'emploi, intervention chirurgicale …).
  • Les effets secondaires de certains médicaments (pilule, traitement hormonal…)
  • Les suites d'un accouchement ou d'une période d'allaitement (la chute des cheveux peut atteindre 30% de la chevelure). Tout redevient normal en quelques mois, et aucun traitement n'est nécessaire si ce n'est de rassurer la jeune maman.
  • Des règles abondantes responsables d'une anémie et d'une carence en fer, facteur important de chute des cheveux,
  • Des fièvres prolongées (supérieures à 39°).
  • La sécrétion normale, chez la femme, de petites quantités d'hormones mâles (androgènes) provoquant une alopécie selon ses prédispositions génétiques.
  • ...

Lire la suite de l'article sur le site de Estheweb