Pressothérapie Toulouse Haute-Garonne

La pressothérapie est une technique de remodelage de la silhouette et de réduction de la cellulite. Retrouvez sur cette page un article informatif sur cette thechnique ainsi qu'une liste de professionnels à Toulouse et sa région quis auront vous fournir tous les conseils dont vous avez besoin.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
PPL Spas
(056) 180-3636
9 avenue Marcaissonne
Toulouse, Haute-Garonne
 
Marinaspas
(056) 222-6791
18 rue st Cécille
Toulouse, Haute-Garonne
 
Wellness Lagoon
(056) 216-0688
231 av Saint Exupéry
Toulouse, Haute-Garonne
 
Club 72
(056) 123-8212
11 rue Béarnais
Toulouse, Haute-Garonne
 
CAMUSET
(096) 303-7581
35 rue Denfert Rochereau
Toulouse, Haute-Garonne
 
Bains (Les)
(056) 162-4546
5 imp St Aubin
Toulouse, Haute-Garonne
 
Le Colonial
(056) 163-6411
35 rue Denfert Rochereau
Toulouse, Haute-Garonne
 
Club Libertin PIinkadelik
(053) 442-9115
8 rue Amélie
Toulouse, Haute-Garonne
 
Le Diagonal
(056) 132-7596
37 pl Carmes
Toulouse, Haute-Garonne
 
JFK
(061) 169-4645
35 rue Denfert Rochereau
Toulouse, Haute-Garonne
 

La pressothérapie et le drainage lymphatique manuel

La pressothérapie

La pressothérapieC’est une technique de drainage mécanique et pneumatique qui opère un massage par compression et décompression d’accessoires (bottes, manchons, ceinture). Les alvéoles des accessoires se remplissent d’air à rythme varié et exercent ainsi des pressions multiples et douces sur la partie du corps traitée. La circulation est donc activée, et les toxines mieux éliminées. Utilisée d’abord en kinésithérapie, la technique s’emploie pour certains problèmes d’ordre esthétique ( cellulite ) ou de confort (jambes lourdes).

Déroulement d’une séance

La cliente confortablement allongée, les jambes légèrement surélevées, est équipée de bottes (ou de manchons pour les bras) en vinyle souple à double paroi. Une fois le compresseur mis en marche, elle va ressentir des pressions indolores tout le long de la jambe durant une séance de 30 minutes environ.

Résultats

De manière immédiate, c’est sur la sensation de jambes lourdes que la technique est particulièrement efficace. Le retour veineux a été accentué, le bien-être est donc tangible dès la première séance, un résultat qui peut durer pour autant que les séances soient régulières et rapprochées du moins au début. A plus ou moins long terme et à raison d’une cure relativement intensive (12-15 séances et rappels réguliers) la pressothérapie en agissant sur la rétention d’eau peut réduire certains types de cellulite et affiner la silhouette. C’est une technique qui s’utilise souvent en complément d’un drainage lymphatique manuel.

Attention si : thrombo-phlébite, oedème aigu pulmonaire, troubles cardiaques, thrombose veineuse.

Le drainage lymphatique manuel

La méthode a été créée en 1933 par un Autrichien le docteur Vodder, pour activer la circulation de la lymphe, stimulant ainsi le système de défense immunitaire et entraînant une détente profonde. Elle s’est depuis développée pour des applications médicales, kinésithérapeutes ou esthétiques tant les bénéfices tirés de ce massage sont nombreux. La méthode a été souvent copiée, voire déformée ; ainsi les écoles qui l’enseignent sont -elles strictes sur la formation et le permanent recyclage de leurs diplômés.

Une technique originale

Les mains en imprimant dans la peau des mouvements en cercle et en spirale évacuent le liquide lymphatique vers les ganglions et de là vers le coeur, entraînant ainsi une partie des déchets de notre organisme. La masseuse (ou masseur) démarre la séance par un travail sur les ganglions du cou pour parcourir ensuite les parties à traiter (bras, jambes, torse, visage). Une séance dure environ 30 minutes avec une phase de repos de quelques minutes en finale. La sensation de relaxation profonde s’installe, les tensions ont disparu.

Les résultats

Toutes les personnes ayant bénéficié de massages - méthode Vodder - peuvent témoigner des effets bénéfiques, au -delà de la détente. Après une d...

Lire la suite de l'article sur le site de Estheweb